• Bon, nous savons bien que lorsqu’on attaque un ennemi, on lui inflige des dégâts. Mais savez-vous comment ces dégâts sont calculés ?

  • Bien sûr ! On inflige de gros dégâts avec une arme forte, et si l’arme est plus faible, les dégâts sont plus légers. J’ai bon ?

  • Waouh, ça c’est de la réponse rapide… Vous êtes en forme aujourd’hui !

  • Ha ha ! Anna, ne dites pas ça, vous allez me faire rougir…

  • Néanmoins, il y a quelques nuances à apporter.

  • Profitons de cette occasion pour étudier comment les dégâts sont calculés…

Bases du calcul des dégâts

Les dégâts infligés aux ennemis sont déterminés en multipliant l’Atq, l’Eff (efficacité) et l’avantage dans le triangle des armes de l’attaquant, puis en soustrayant du résultat la Déf ou la Rés de la cible, ainsi que les effets de terrain défensif.

([Atq] × [Eff] × [Avantage]) – [Déf ou Rés cible] – [Effet de terrain] = dégâts

Note : les décimales sont tronquées à chaque étape du calcul.

Effet de terrain défensif

En terrain défensif, un allié reçoit un bonus de réduction de dégâts équivalant à 30 % de sa Déf ou Rés. Un ennemi peut également profiter de ce bonus, alors assurez-vous d’occuper un terrain défensif avant lui pour qu’il ne bénéficie pas de cet avantage.

Exemple de calcul des dégâts

Prenons une Lyn, Lady du vent, (vert/arc/efficace contre les ennemis volants) avec une Atq de 45 frappant un Pégase (lance) (bleu/lance/volant) avec une Déf de 30 et placé en terrain défensif. Comme le montre le calcul ci-dessous, les dégâts infligés sont de 41.

(45 [Atq] × 1,5 [Eff] × 1,2 [Avantage]) – 30 [Déf de la cible] – 9 [Effet de terrain] = 41 (dégâts)

Note : les décimales sont tronquées à chaque étape du calcul.